Comment lutter contre la maltraitance financière des personnes âgées ?

Les personnes âgées, victimes principales de maltraitance financière

La maltraitance financière des personnes âgées résulte principalement d’un abus de confiance, le plus souvent d’un proche de l’entourage qui profite de sa relation avec la personne âgée et de la faiblesse de cette dernière pour la voler ou l’escroquer financièrement.

Nos aînés sont les plus visés car ils sont très souvent dans l’incapacité de se protéger et de se défendre seuls ce qui en font des victimes faciles pour les arnaques financières. De plus, avec l’âge leur faculté de discernement se trouve fortement diminuée, ce qui facilite malheureusement la tâche des arnaqueurs. Ces derniers sont attirés par les revenus réguliers, l’épargne conséquente, les comptes en banque de vos parents âgés, d’autant plus qu’ils ne sont pas protégés le plus souvent.

Le plus triste dans ce phénomène, c’est que ceux qui commettent ces abus financiers sont, malheureusement, très souvent des membres de la famille ; ce qui place la victime et les témoins dans une situation difficile. Lorsqu’un proche âgé est exploité par un parent, le désir d’éviter la confrontation, et même les représailles, décourage la plupart des familles d’impliquer la police. Les choses se compliquent encore plus si les facultés cognitives de la victime sont affaiblies et si l’agresseur est un tiers externe, comme une auxiliaire de vie ou est considéré comme dangereux.

Tout cela rend la détection et le signalement des maltraitances financières d’autant plus complexes, surtout s’il s’agit de devoir dénoncer un proche ou un professionnel de l’aide avec lequel les relations étaient bonnes jusqu’alors. Face à ce dilemme, la plupart des familles choisissent de mettre sous le tapis les cas d’abus de parents âgés.

C’est oublier pourtant que vos parents qui sont déjà fragilisés par l’isolement et l’âge, vont subir un traumatisme supplémentaire du fait que la maltraitance financière porte atteinte à leur bien-être et à leur intégrité psychique et physique. Dans bien des cas, vous en paierez également le prix, soit en étant obligé de mobiliser votre argent pour financer la dépendance de vos parents car leurs ressources sont impactées par le vol, soit en leur apportant encore plus d’aide au quotidien car cet épisode aura accentué leur glissement.

Il est donc d’une grande importance de sensibiliser vos parents âgés sur le phénomène de maltraitance financière, mais également de vous préparer à prévenir ces problèmes et à réagir de la façon la plus efficace possible.

Comment détecter les signaux de maltraitance financière

Nous avons tous déjà été inquiets pour un proche âgé vivant à domicile ou en établissement spécialisé. A raison, car l’exploitation financière est l’une des formes les plus fréquentes d’abus à l’encontre des personnes devenues vulnérables, en raison de l’isolement ou de la perte d’autonomie.

Aussi, être en mesure de détecter les facteurs à risque à l’origine des maltraitances financières vous permettra de sensibiliser à leur tour vos parents âgés et vous garantira une tranquillité d’esprit.

Il faut savoir que les différents facteurs de risques concernent la victime elle-même, les proches et l’environnement. Ces facteurs sont souvent difficiles à détecter, car les personnes âgées ne remarquent pas toujours qu’elles sont victimes de vols ou d’une exploitation financière, soit parce que leur vigilance est réduite du fait de la baisse de leur faculté cognitive, soit parce qu’elles accordent leur confiance à leur arnaqueur.

Dans ce dernier cas, il arrive qu’un proche qui rencontre des problèmes financiers soit poussé à commettre un vol, ou à détourner une assurance-vie à son profit.  Le poids de la prise en charge par la famille et de l’aide conséquente apportée à un parent âgé peut motiver certains à passer à l’acte, d’autant plus si ces personnes connaissent des difficultés financières personnelles pour subvenir à leurs besoins. 

Différents signaux peuvent vous alerter quant à un possible abus financier à l’encontre d’une personne âgée. Soyez vigilant si :

Des transactions inhabituelles sont opérées sur les comptes bancaires, tant en termes de montant que de fréquenceDes chèques sont fréquemment débités sur les comptes courants. Si les numéros de ces chèques ne se suivent pas, cela doit d’autant plus vous inquiéter.Des crédits à la consommation apparaissentLa personne refuse de procéder à des achats dont elle aurait besoin alors qu’elle dispose des moyens financiers pour celaUne clause bénéficiaire d’assurance-vie est modifiée sans raison ou un testamentDes objets disparaissent du domicile ou de la chambre en institution de la personne âgéeVotre parent semble anormalement inquiet pour ses pensions et lorsque qu’il est question d’argentVous constatez une baisse soudaine d’appétit, des moments de silence importants lors de vos échanges ou lorsqu’un autre proche est présent dans la pièce avec votre parent âgé et vous.

Comment identifier les acteurs susceptibles de commettre un abus financier 

Les auteurs de maltraitance financières se trouvent majoritairement dans l’entourage des personnes âgées. D’ailleurs, l ’abus financier résulte avant tout d’un abus de confiance.

Il existe un grand nombre d’acteurs qui gravitent au quotidien autour de vos parents âgés, qu’ils soient à domicile ou en établissement spécialisé. Ainsi, des individus susceptibles de commettre des actes de maltraitances financières peuvent être :

Des voisins : sous prétexte de veiller sur vos parents, quelques-uns peuvent devenir envahissant et lorgner sur leurs biensD’autres résidents : certains en position de pouvoir sur les autres peuvent commettre des abus.Du personnel : dans leur relation de confiance avec vos proches âgés, des aides à domicile, des infirmiers ou prestataire de services à la personne, peuvent en profiter pour leur soudoyer de l’argent.La famille : les individus au plus proche de la personne âgée, par abus de droits, peuvent effectuer des spoliations ou des détournements de leurs biens.des tiers extérieurs : dans les institutions ou à leur domicile, vos proches âgés, par manque de discernement et d’informations, peuvent être victime d’arnaques financières.

Un rapport du Défenseur des Droits, publié le 12 mai 2021, met en lumière les réclamations des personnes âgées en Ehpad concernant leur droit à la sécurité, à la protection et au respect de leurs droits et de leur liberté. En effet, depuis la crise sanitaire liée à l’épidémie de la Covid-19, le Défenseur des Droits constate des carences dans l’accès aux droits des résidents, qui sont liées entre autres, au droit à la propriété et à la “maltraitance financière”. Le rapport fait état “des pertes et vols d’objets (bijoux, parfum, vêtements…), des prêts non désirés conduisant à̀ des situations de surendettement inattendues ou encore des dons et legs à des associations malintentionnées”.

Prévenir les risques de maltraitance en accompagnant les personnes âgées

Pour que vos parents âgés soient en sécurité chez eux ou en établissements spécialisés, des actions de sensibilisation auprès d’eux peuvent réduire les risques de maltraitance. Vous devez avoir une conversation avec vos parents âgés durant laquelle vous devrez leur proposer de défendre leurs intérêts en surveillant, avec leur accord, leur patrimoine financier, comptes bancaires.

Il est parfois difficile et délicat d’avoir cette discussion avec ses parents âgés, de peur de heurter leur dignité ou de paraître insistant. Expliquez-leur que vous avez à cœur de les préserver et non de les contraindre.

The post Comment lutter contre la maltraitance financière des personnes âgées ? first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu