Adtech : ce que les bid requests révèlent sur les habitudes de consommation des 12 derniers mois

L’intérêt des consommateurs pour le bitcoin correspond étroitement à sa valeur après l’onde de choc provoquée par les confinements dans les systèmes financiers mondiaux. Leur engouement pour les voitures électriques a bondi tout au long de l’année 2020, entraînant une hausse des achats et une corrélation directe avec le cours de l’action de Tesla. Les annonces de confinement ont suscité un vif intérêt pour les équipements de course à pied – et les Lego ! Le second confinement a par ailleurs été marqué par les élections américaines et le remaniement ministériel français : des actualités politiques suivies de près par les Français.

KMTX est une entreprise qui s’appuie sur la technologie afin d’exclure toute subjectivité dans les campagnes d’achat d’espaces publicitaires. Leur spécificité réside dans leur capacité à gérer et à interroger de vastes quantités de données “log level data” provenant de l’ensemble du paysage des enchères : plus de 1,5 milliards de visites de pages à analyser, et plus de 70 000 requêtes à traiter chaque seconde. Alors que les consommateurs passent encore plus de temps en ligne, les données du secteur de l’AdTech montrent-elles un lien direct entre ce qu’ils recherchent, ce qu’ils lisent et ce qu’ils achètent ?

Le traitement de ce volume important de données démontre la différence fondamentale entre la recherche et l’intention réelle : ce que l’ont voit ici sont des tendances basées sur les pages où une publicité ciblée a été affichée, plutôt qu’un simple gain de curiosité qui se remarquerait dans les tendances de recherche.

KMTX, ainsi que de nombreuses entreprises de l’AdTech, s’appuient sur l’AI media trading : l’équipe technique suit en permanence l’intention active des internautes. Les annonceurs peuvent tirer parti de ces fluctuations dans l’intérêt des consommateurs et du contexte en temps réel en optimisant les campagnes pour qu’elles s’appuient sur des informations précises. Résultat : des prévisions et des performances garanties.

Bitcoin 

Le prix du bitcoin a explosé au cours des derniers mois, comme le montre la courbe rouge ci-dessous. Bien que l’activité du mot clé “bitcoin” suive vaguement cette tendance, il y a eu un énorme pic d’intérêt en mars 2020. Alors que la plupart des pays du monde entrait dans la première période de confinement et que les marchés boursiers s’effondraient, l’intérêt pour les systèmes financiers alternatifs a semblé exploser. Cet intérêt s’est à nouveau accru lorsque la valeur du bitcoin a atteint un niveau record. 

Progression des voitures électriques 

Malgré le confinement, l’intérêt pour les voitures électriques a fortement augmenté, les consommateurs étant probablement plus conscients de l’impact environnemental et du coût de fonctionnement de leur véhicule, qu’ils n’utilisent plus aussi fréquemment. Les ventes de voitures électriques ont connu une croissance rapide en 2020 et Tesla était au centre de cette activité : l’intérêt pour les voitures électriques reflétait l’intérêt pour Tesla, comme l’a également démontré la corrélation avec le cours de son action.

Confinement et activité physique 

Les premiers stades de la pandémie ont entraîné de lourdes restrictions pour nous tous. Beaucoup ont profité du peu d’occasions qu’ils avaient à l’extérieur pour faire de l’exercice et, par conséquent, l’intérêt pour la course à pied a atteint un sommet pendant cette période de premier confinement. Comme toute bonne résolution du nouvel an, cet intérêt s’est estompé depuis, bien que l’on puisse également constater que les pics d’intérêt pour les activités d’intérieur sont liés aux confinements tout au long de l’année dernière. 

Lego a connu la meilleure année de ventes de son histoire, stimulée par un confinement précoce, puis par un deuxième boom dû au confinement pré-Noël.

Politique

L’année 2020 a été extraordinaire à bien des égards, mais un seul homme politique a continué à faire les gros titres. Donald Trump a toujours suscité de l’intérêt auprès des internautes, et il semble que cela se traduise par leurs habitudes sur le net : les recherches pour le contenu lié à Trump ont été très importantes tout au long de l’année, avec un pic autour des élections américaines de novembre 2020. Même si le nouveau président des États-Unis, Joe Biden, a également connu une forte hausse pendant cette période, les visites des pages où le mot “Trump” apparaît ont dominé. Le Premier ministre français Jean Castex, qui était invisible au sein des données jusqu’à la nomination à son poste actuel, a également été un sujet de recherche en hausse en novembre. Il semblerait que l’intérêt pour la politique ait connu un pic durant cette période.

Malgré la proximité géographique, les annonces de la nouvelle organisation du gouvernement français ont eu un retentissement moindre comparé aux élections américaines. Jean Castex a été moins populaire que son homologue aux États-Unis, qui a été moins suivi que son opposant. Ce n’est finalement pas la distance qui suscite l’intérêt, mais bien la médiatisation de la politique à travers le monde : peut-on en conclure que les Français sont entièrement désabusés de la politique française ?

Le confinement a vu apparaître de nouveaux modes de consommation, très clairement identifiables à travers les données recueillies par les start-ups de l’AdTech. Une solution pour les campagnes publicitaires des marques, mais également pour suivre les fluctuations des habitudes de consommation au sein de notre société, bouleversées par la crise sanitaire.

The post Adtech : ce que les bid requests révèlent sur les habitudes de consommation des 12 derniers mois first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu