lapeurLa peur est une émotion humaine naturelle, puissante et primitive. Elle implique une réponse biochimique universelle ainsi qu’une forte réponse émotionnelle individuelle. La peur nous avertit de la présence d’un danger ou d’une menace de danger, que ce danger soit physique ou psychologique.

Parfois, la peur découle de menaces réelles, mais elle peut aussi provenir de dangers imaginaires. La peur peut également être le symptôme de certains troubles mentaux, notamment le trouble panique, le trouble d’anxiété sociale, les phobies et le syndrome de stress post-traumatique.

La peur est composée de deux réactions primaires à un type de menace perçue : biochimique et émotionnelle.

Réaction biochimique

La peur est une émotion naturelle et un mécanisme de survie. Lorsque nous sommes confrontés à une menace perçue, notre corps réagit de manière spécifique. Les réactions physiques à la peur comprennent la transpiration, l’accélération du rythme cardiaque et des niveaux élevés d’adrénaline qui nous rendent extrêmement vigilants.

Cette réaction physique est également connue sous le nom de réaction de « combat ou fuite », avec laquelle votre corps se prépare à entrer en combat ou à s’enfuir. Cette réaction biochimique est probablement un développement évolutif. C’est une réaction automatique qui est cruciale pour notre survie.

Réponse émotionnelle

La réponse émotionnelle à la peur, en revanche, est très personnalisée. Comme la peur implique certaines des mêmes réactions chimiques dans notre cerveau que les émotions positives comme le bonheur et l’excitation, ressentir la peur dans certaines circonstances peut être considéré comme amusant, comme lorsque vous regardez des films d’horreur.

Certaines personnes sont des chercheurs d’adrénaline, qui s’adonnent aux sports extrêmes et à d’autres situations qui provoquent des frissons de peur. D’autres ont une réaction négative au sentiment de peur et évitent à tout prix les situations qui provoquent la peur.

Bien que la réaction physique soit la même, l’expérience de la peur peut être perçue comme positive ou négative, selon la personne.

Symptômes

La peur implique souvent des symptômes physiques et émotionnels. Chaque personne peut ressentir la peur différemment, mais certains des signes et symptômes les plus courants sont :

– Douleurs thoraciques ;

– Bouche sèche ;

– Nausées ;

– Un rythme cardiaque rapide ;

– L’essoufflement ;

– Transpiration ;

– Mal au ventre.

En plus des symptômes physiques de la peur, les gens peuvent ressentir des symptômes psychologiques tels que l’accablement, le bouleversement, le sentiment d’être hors de contrôle ou un sentiment de mort imminente.

Diagnostique

Parlez à votre médecin si vous ressentez des sentiments de peur persistants et excessifs. Votre médecin peut procéder à un examen physique et à des tests de laboratoire pour s’assurer que votre peur et votre anxiété ne sont pas liées à une affection médicale sous-jacente.

Votre médecin vous posera également des questions sur vos symptômes, notamment sur leur durée, leur intensité et les situations qui ont tendance à les déclencher. En fonction de vos symptômes, votre médecin pourra vous diagnostiquer un type de trouble anxieux, comme une phobie.

Phobies

Un des aspects des troubles anxieux peut être une tendance à développer une sensation de peur.  Alors que la plupart des gens ont tendance à ne ressentir de la peur que dans une situation perçue comme effrayante ou menaçante, les personnes qui vivent avec des troubles anxieux peuvent craindre de ressentir une réaction de peur. Elles perçoivent leurs réactions de peur comme négatives et font tout leur possible pour éviter ces réactions.

Une phobie est une distorsion de la réaction de peur normale. La peur est dirigée vers un objet ou une situation qui ne présente pas un danger réel. Bien que vous reconnaissiez que la peur est déraisonnable, vous ne pouvez pas empêcher la réaction. Avec le temps, la peur a tendance à s’aggraver à mesure que la réaction de peur s’installe.

Causes

La peur est incroyablement complexe.  Certaines peurs peuvent être le résultat d’expériences ou de traumatismes, tandis que d’autres peuvent représenter une peur de la réalité, comme une perte de contrôle. D’autres encore peuvent être dues à des symptômes physiques, comme le vertige, qui vous donne des vertiges et des maux d’estomac.

Parmi les déclencheurs de peur les plus courants, on peut citer

– Certains objets ou situations spécifiques (araignées, serpents, hauteurs, vol, etc.) ;

– Événements à venir ;

– Evénements imaginaires ;

– De réels dangers pour l’environnement ;

– L’inconnu.

Certaines craintes ont tendance à être innées et peuvent être influencées par l’évolution parce qu’elles contribuent à la survie. D’autres sont acquises et sont liées à des expériences traumatisantes.

Types

Parmi les différents types de troubles anxieux qui se caractérisent par la peur, on peut citer

– Agoraphobie ;

– Trouble d’anxiété généralisée ;

– Trouble de panique ;

– Le syndrome de stress post-traumatique ;

– Trouble d’anxiété de séparation ;

– Trouble d’anxiété sociale ;

– Phobie spécifique ;

– Trouble d’anxiété sociale.

Traitement

L’exposition répétée à des situations similaires conduit à une familiarité, qui peut réduire considérablement la réaction de peur. Cette approche constitue la base de certains traitements de la phobie, qui consistent à minimiser lentement la réaction de peur en la rendant familière.

Les traitements de la phobie basés sur la psychologie de la peur ont tendance à se concentrer sur des techniques telles que la désensibilisation systématique et les techniques de surexposition. Ces deux techniques fonctionnent avec les réactions physiologiques et psychologiques de votre corps pour réduire la peur.

La surexposition

C’est un type de technique d’exposition qui peut être très efficace. Cette technique est basée sur le principe que votre phobie est un comportement acquis et que vous devez le désapprendre. Avec la surexposition, vous êtes exposé à une grande quantité de l’objet craint ou exposé à une situation redoutée pendant une période prolongée dans un environnement sûr et contrôlé jusqu’à ce que la peur diminue. Par exemple, si vous avez peur des avions, vous monterez de toute façon dans l’un d’entre eux.

Le but est de vous faire dépasser l’anxiété et la panique potentielle pour vous permettre d’affronter votre peur et de réaliser que vous allez bien. Cela peut contribuer à renforcer une réaction positive (vous n’êtes pas en danger) à un événement redouté (être dans le ciel en avion), ce qui vous permettra finalement de surmonter votre peur.

Bien que ces traitements puissent être très efficaces, il est important que ces approches de confrontation ne soient entreprises qu’avec les conseils d’un professionnel de la santé mentale qualifié.

Faire face à la peur

Il existe également des mesures que vous pouvez prendre pour vous aider à faire face à la peur dans la vie quotidienne. Ces stratégies se concentrent sur la gestion des effets physiques, émotionnels et comportementaux de la peur. Voici quelques exemples de mesures que vous pouvez prendre :

– Obtenir un soutien social. Le fait d’avoir des personnes qui vous soutiennent dans votre vie peut vous aider à gérer vos sentiments de peur.

– Pratiquez la pleine conscience. Bien qu’il ne soit pas toujours possible de prévenir certaines émotions, la pleine conscience peut vous aider à les gérer et à remplacer les pensées négatives par des pensées plus utiles.

– Utilisez des techniques de gestion du stress telles que la respiration profonde, la relaxation musculaire progressive et la visualisation.

– Prenez soin de votre santé. Mangez bien, faites de l’exercice régulièrement et dormez suffisamment chaque nuit.

Menu