Shift Technology lève 220 millions de dollars et devient une licorne

Les assurtech françaises entrent dans la cour des grands de la tech. Après la levée de fonds de 185 millions d’euros de l’assurance santé Alan en avril dernier, c’est au tour de Shift Technology d’annoncer un tour de table record pour le secteur, de 220 millions de dollars. Cette levée de fonds est menée par Advent International aux côtés d’Avenir Growth et Bpifrance, ainsi que les investisseurs historiques Accel, Bessemer Venture Partners, General Catalyst et Iris Capital. La valorisation de la start-up dépasse ainsi le milliard de dollars, mais le montant exact n’est pas communiqué. C’est la treizième licorne française, après justement Alan le mois dernier. “C’est un jalon important pour nos partenaires mais aussi pour le secteur de l’assurance, en particulier les assureurs français qui sont les premiers à nous avoir fait confiance”, se réjouit Jérémy Jawish, cofondateur et CEO de Shift Technology. Depuis sa création en 2014, la jeune pousse a levé 320 millions d’euros.

“Nous avons réussi à atteindre nos objectifs un peu dans la douleur”

A l’origine, Shift Technology proposait une solution de détection de fraude basée sur l’intelligence artificielle dédiée aux assureurs, avec un taux de pertinence de 75%. Depuis, l’offre de la start-up s’est bien étoffée et regroupe désormais cinq produits, dont l’automatisation de gestion de sinistre et la détection de délits financiers. Le tout pour l’assurance IARD (habitation, auto…), la santé, le voyage, l’accident du travail et l’assurance-vie. “Nous avons réussi à faire nos preuves en montrant que l’intelligence artificielle peut avoir un impact sur différentes étapes de la vie d’une police d’assurance et qu’on ne s’adresse pas juste à un marché de niche de détection de fraude à l’assurance”, indique Jérémy Jawish. A ce jour, Shift Technology revendique plus de 100 clients à travers le monde, dont Axa, Macif, Covéa ou encore Mitsui Sumitomo Insurance.

Cette palette d’outils a évidemment été très appréciée par les assureurs débordés depuis la pandémie de Covid-19. “Ils se sont retrouvés chez eux, sans leur matériel habituel et ont reçu des millions d’appels. Nos outils basés sur l’IA leur ont permis de prendre les bonnes décisions et au plus vite”, souligne le dirigeant Jérémy. Mais le contexte mondial n’a pas non plus été synonyme d’hypercroissance. “Nous avons réussi à atteindre nos objectifs un peu dans la douleur”, concède Jérémy Jawish.

Plus de 50% de l’activité à l’international

Avec cette levée de fonds, Shift Technology prévoit d’ouvrir un centre d’intelligence artificielle dédié à l’assurance en France. Plus de 300 datascientists seront recrutés dans les deux ans. Le lieu d’implantation n’est en revanche pas encore défini, Covid oblige. “Nous sommes encore en full remote et en pleine réflexion géographique. Nous voulons surtout nous assurer de construire un centre de manière cohérente et structurée, savoir dans quels produits on veut investir, sur quelle partie de la chaîne de valeur nous voulons travailler…”, indique le CEO. Ces nouveaux talents viendront s’ajouter aux 350 salariés (dont une centaine de data scientists) que compte actuellement la start-up, qui a déjà un centre de R&D en France. Des recrutements plus “classiques” sont également prévus dans la feuille de route, en fonction du rythme de croissance de la société.

“Les acteurs de l’assurance en Chine investissent beaucoup dans l’IA”

Même si les futurs emplois seront majoritairement créés en France, l’activité de Shift Technology n’est pas franco-française, loin de là. Moins de la moitié de son chiffre d’affaires est aujourd’hui réalisé dans l’Hexagone (le montant exact n’est pas dévoilé). L’assurtech, qui s’est rapidement internationalisée, est présente dans 25 pays dont d’importants marchés comme le Japon et les Etats-Unis. La Chine reste cependant encore impénétrable pour la jeune société. “Les acteurs de l’assurance en Chine investissent beaucoup dans l’IA. Mais ça nous motive”, confie Jérémy Jawish. Deux grands noms “made in China” ont pris de l’avance. Le premier, Ping An, est le numéro un mondial de l’assurance (180 millions d’assurés) connu pour avoir migré toutes ses activités vers une plateforme cloud en 2013. Le deuxième, ZhongAn, assurance entièrement en lignée née en 2013, s’est imposée grâce à un catalogue d’API qui lui permet de se connecter avec une multitude d’acteurs (immobilier, automobile, santé…).

La levée de fonds permettra également d’investir davantage dans la santé. Même si les algorithmes derrière chaque produit sont les mêmes, quel que soit le secteur, Shift Technology doit tout de même ajuster des paramètres en raison de la différence entre les systèmes de santé mondiaux. En particulier aux Etats-Unis.

The post Shift Technology lève 220 millions de dollars et devient une licorne first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu