Retail Shake secoue la concurrence dans le retail

Alors qu’il n’a jamais été aussi facile pour les consommateurs de comparer les produits et que les concurrents sont partout, les marques sont obligées de tout surveiller en permanence. Qu’il s’agisse des prix et politiques promotionnelles en cours chez un concurrent ou des avis clients et de la qualité de leur fiches produits, voire de leurs pratiques de merchandising… Tout est important pour rester compétitif et attrayant. Difficile en revanche de le faire sans le concours d’une solution qui automatise la collecte de ces données aussi dispersées que volumineuses. Un filon que Retail Shake espère saisir en proposant une veille permanente et automatisée de tous les aspects d’un produit ou catalogue pouvant avoir un impact sur l’activité d’une marque ou d’un retailer.

“Un chef de produit pourra, par exemple, identifier les marques qui cartonnent chez ses concurrents et optimiser ses gammes”, explique Irwan Djoehana, fondateur de Retail Shake. L’entrepreneur sait de quoi il parle. Il a été lui-même chef de produit chez une grande enseigne française. Il se souvient de cette époque  où il perdait pas mal de temps à remplir des outils de veille tarifaire basés sur des feuilles de calcul type excel et à visiter salons et points de vente afin de dénicher les pépites de ses concurrents. Un travail de fourmi désormais pris en charge par les près de 500 spiders de Retail Shake, ces moteurs qui circulent partout sur le Web, collectant en permanence des données publiques comme les prix des produits, des photos, des avis clients, les rankings des requêtes chez les e-commerçants, la localisation des stocks….

De quoi permettre à un retailer de surveiller les prix de ses concurrents sur des centaines de milliers de références. Ou à une direction marketing de mesurer ses parts de marché voire de s’assurer des bonnes pratiques de ses distributeurs. À l’aide de l’intelligence artificielle, ces informations sont classées et traitées pour permettre de prendre des décisions. De fait, en se comparant au marché, la marque ou l’enseigne peut se positionner et identifier les ficelles qui vont lui permettre de proposer le meilleur produit au meilleur prix.

Lancée il y a à peine deux ans sur fonds propres, la start-up lilloise compte déjà une quinzaine de salariés pour répondre aux besoins d’une vingtaine de marques et enseignes telles que Leroy Merlin, Calipage, Brilliant ou Weldom, en France et dans plusieurs pays européens. Elle propose trois types de services. Un abonnement de 99 euros par mois donne accès à la plateforme et à la visualisation des données surveillées en permanence chez soi et chez la concurrence. Un accompagnement est facturé selon un tarif de 500 euros par jour. Enfin, un troisième niveau d’intervention, proposé sur mesure, sert à accéder à la data collectée. Dans ce cas, les flux de données viennent alimenter directement les systèmes d’information et les outils (de visualisation, de tableau de bord, de repricing…) des clients.

Cet article est également publié dans Adtech News, supplément papier du magazine CB News, dédié à l’adtech et au martech. Dans l’édition d’avril , un dossier sur la publicité numérique et l’écologie, une interview de La Redoute sur son repositionnement, une analyse de sellers json, un focus sur Retail Shake et le baromètre du programmatique

The post Retail Shake secoue la concurrence dans le retail first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu